zenitude-profonde-delices-lana

Rencontre avec … Joëlle créatrice des DELICES DE LANA

 

Après avoir assisté à un atelier de présentation des Délices de Lana j’ai eu envie d’en parler sur ZENITUDE bien sûr mais surtout de vous présenter Joëlle, la créatrice de ces fameux DELICES.

Elle a gentiment accepté de répondre à quelques questions…

  • Si tu devais te définir en quelques mots ( 5 ou 6 maxi) tu dirais …?

La simplicité à l’état pur! Je vis sans penser au lendemain, un coeur aussi bon qu’une fraise tagada je tente d’apporter du bonheur autour de moi. Je me passionne de tout ce qui m’entoure et encore plus aujourd’hui dans ma nouvelle carrière professionnelle.

  • D’après ce que j’ai cru comprendre, Les Délices de Lana c’est à la fois des produits de soin, des jus de fruits, des desserts … D’où t’est venue cette passion pour les produits naturels et surtout comment as-tu appris à faire tout çà?

J’apporte une petite correction, il ne s’agit pas de « desserts » mais plutôt de gourmandises, de délices, de petites fringales… effectivement je je fais aussi des cocktails de fruits et mes propres soins de beauté. Des produits naturels que je décline au gré de mes envies!

L’idée m’est venue après une remarque que m’avait faite ma fille qui voulait utiliser un de mes produits.

Je lui ai dit qu’elle « n’avait pas encore l’âge » d’utiliser les produits de soin. « Et quand est-ce que j’aurai l’âge maman ? » …  

À partir de cet instant j’ai voulu mettre à disposition des produits de soins pour elle aussi afin de lui apprendre ce que veut dire « prendre soin de soi », l’éveil de la beauté.

Je voulais qu’elle comprenne que la beauté, ce n’est pas « que » le maquillage, qu’il y a une hygiène pour la peau.

Je tenais aussi à ce qu’elle intègre ceci: la nature, les plantes surtout, nous mettent à disposition énormément de choses, pas tout bien entendu, mais je reste persuadée qu’une beauté au naturel est plus saine, et plus durable qu’une beauté entretenue par des produits nocifs.

 

Mon école d’apprentissage est ma propre expérience, mon savoir personnel mais surtout ma culture, mes origines.

Pour moi l’Afrique c’est le berceau de la vie et ayant grandi là-bas (Côte D’Ivoire) j’ai commencé avec mes souvenirs.

Ma matière première favorite: le beurre de karité. Il est médicinal, indispensable dans ma cuisine surtout le matin et pour mes soins comme par exemple dans mon masque pour le visage.

  • Comment as-tu commencé, quel a été ton parcours, quelles sont tes sources d’inspiration ?

Avant cette reconversion j’étais dans le milieu du prêt-à-porter, du Bon Marché au Printemps Haussmann en passant par les Galeries Lafayette, j’ai évolué à différents postes pendant plus de 6 ans. J’ai beaucoup appris mais j’ai eu envie de nouvelles choses pour moi-même.

J’ai donc tout arrêté en 2010 pour me lancer en tant que conseillère de mode auprès d’une clientèle étrangère. Et  puis au bout de 2 ans, j’ai arrêté pour lancer mon propre magazine de mode. Un magazine différent par la présentation, des articles plus personnels  » Justamazingmag », des rencontres, des histoires, un magazine…  mais là encore j’ai eu envie de faire autre chose qui soit plus en phase avec mes convictions profondes (j’aime beaucoup les documentaires sur la nature) et mes enfants.

Comme une envie d’un retour aux sources….

Nos ancêtres avaient un mode de vie dont la simplicité leur permettait quand même, aussi incroyable que cela puisse paraître, de faire des choses merveilleuses en partant de rien.

Cette transmission s’est perpétrée et j’ai besoin de ça aujourd’hui car je suis vraiment fascinée comme une enfant devant son dessin animé quand je vois ce qu’ils faisaient.

J’aime beaucoup ce mode de vie que j’essaie de ré-interpréter à ma manière dans ma vie quotidienne et dans mon travail.

Notre consommation pourrait facilement être plus saine si tous on s’en donnait la peine, ce que je fais à présent n’est pas une fantaisie, c’est un état d’esprit.

  • En fait, si j’ai bien compris c’est plus une façon de vivre qu’une « marque » … 

Exactement c’est une façon de vivre, je me répète en disant « un état d’esprit » parce que je me suis conditionnée sans contrainte. Je vous donne un exemple: j’aimais beaucoup le soda mais depuis que je me suis lancée dans mon travail, je ne saurais vous dire à quel moment précis j’ai banni le soda pour du thé et j’entends par là mes plantes séchées comme l’hibiscus.

C’est comme si j’avais ouvert les yeux sur quelque chose que je ne voyais pas auparavant, et à mon tour et à ma manière je souhaite transmettre mon savoir de manière ludique, créative et éducative.

  • On se construit toujours plus ou moins par rapport à quelqu’un qui vous a marqué dans l’enfance ou dans l’adolescence ? Tu confirmes ?

C’est vrai! Je suis née en Côte D’Ivoire, j’y ai vécu une partie de mon enfance et je me souviens encore de ma grand-mère et ses recettes pour me guérir quand j’avais de la fièvre, l’odeur de l’argile qu’elle mettait sur son visage, des plantations qu’elle faisait et dont elle se servait pour faire des produits de soins ou culinaires.

  • As-tu un souvenir en particulier de ce moment où tu t’es dit « Wow je voudrais bien être comme çà! » ?

J’ai eu plein de moments mais je pense que je me suis juste inspiré de son savoir. Elle ne savait ni lire et écrire mais son intelligence était ailleurs c’est là qu’était mon admiration. Je suis une autodidacte, sans honte je le dis « je détestais l’école! » mais cela ne fait pas de moi une personne inculte car j’ai trouvé comment apprendre mais apprendre autrement.

  • Revenons à ton quotidien, à quoi ressemble ta journée type ?

À celle d’une mère et femme célibataire, entre mon téléphone parce que je cherche toujours quelque chose… courir après mes enfants… par là aussi je cherche quelque chose mais avec eux cette fois!

  •  Tu travailles donc « chez toi » du coup et tu dois gérer vie professionnelle et vie privée dans un même espace, pas trop difficile ?

Non j’ai trouvé un équilibre car je bosse la nuit cela pourrait choquer mais non pour moi c’est juste normal!

La journée je suis plus dans la recherche de nouvelles idées, produits et autres mais une fois la nuit tombée je suis dans un silence et une tranquillité qui me permet de bien faire mes tests et d’apprécier le résultat au petit matin.

  • Quels sont tes projets à court terme?

Démarrer mes workshops avec des thèmes de produits que vous pourrez toutes apprécier et réaliser par la suite, continuer à faire découvrir mon univers à travers mes immersions beauté.

  • Et comment t’imagines-tu dans 10 ans ?

Une marque aux multiples services fleurissant à travers le monde surtout en Afrique (encore le retour aux sources)

  • Pour toi, c’est quoi le bonheur ?

Quand on est en phase avec soi-même!

  • Ton moment préféré de la journée…

… le matin car on peut mieux faire que le matin précédent (enfin si on le veut)

  • Tu ne sortirais jamais sans …

… mon baume à lèvres parce que c’est aussi ma crème pour les mains!

  • Et côté musique, tu écoutes quoi ?

J’adore Barry White il a bercé mon adolescence

  • Dans ton sac à main on trouve ?

Je suis une gourmande donc vous y trouverez toujours l’un de mes délices fait maison: cookies, muffins, madeleines, un jar de muesli aux amandes et fraises… de quoi se régaler sur le chemin!

  • Côté mode, ta référence ?

Ma référence c’est moi après des années dans ce milieu j’ai compris que je n’avais pas besoin de « ressembler » mais juste d’être moi.

  • Une personnalité que tu admires ?

J’en ai beaucoup mais Nelson Mandela reste mon number one.

  • Tu as un film – ou un livre – culte que tu pourrais revoir (ou relire) plusieurs fois ?

Un film culte: Kunta Kinté sans hésitation

  • Le produit star dans ta salle de bain en ce moment ?

Mon eau micellaire ! (NDLR: sans hésitation non plus !)

  • Une astuce pour rester en forme ?

Apprécier l‘infusion à la feuille de Kikéliba chaque soir avant d’aller dormir… doucement mais sûrement vous m’en direz des nouvelles, j’en suis sûre!

  • Côté gourmandise, plutôt salé ou sucré ?

SUCRÉ (NDLR. elle est comme moi !!!)

  • L’un de tes plus beaux souvenirs …

La naissance de mes enfants ça fait 3 souvenirs en un…

Et pour finir le fameux « portrait chinois :

  • Si tu étais une ville ce serait ? New-York 
  • Un dessert? Un fraisier
  • Une couleur ? Rouge
  • Un vêtement ? Une chemise 
  • Une saison ? Été 

Merci beaucoup Joëlle d’avoir répondu à toutes mes questions.

Les Work Shop des DELICES DE LANA devraient démarrer prochainement donc je vous en reparlerai très vite.

En attendant vous pouvez la contacter (si vous souhaitez plus d’informations sur ses produits ou même si vous souhaitez organiser un Workshop avec elle) sur sa page FaceBook.

Je vous en reparle très vite, promis !

 

 

Advertisements

5 réflexions sur “Rencontre avec … Joëlle créatrice des DELICES DE LANA

    1. Les rencontres de ce genre – entre autres – sont l’un de mes plaisirs dans cette passionnante aventure qu’est le blog…
      Merci de faire partie des « fidèles  » qui viennent régulièrement me lire ☺️☺️☺️
      Bon dimanche ! 😗

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s